Présentation de la publication de ressources dans l'Active Directory de Windows 2000
 

Présentation
Les avantages de DFS
Restrictions de DFS
Les types de racines DFS
Configurer DFS
Configurer de nouveaux liens DFS
Création de réplica
Vérification de l'état de nos liaisons

DFS (Distributed File System) fournit aux utilisateurs un moyen simple d'accéder à des données reparties et distribuées sur un réseau. Un dossier partagé DFS sert de point d'accès à d'autres dossiers sur le réseau.

Présentation

DFS est un système de fichier logique et hiérarchique. Il organise des ressources partagées sur plusieurs ordinateurs partagées sur plusieurs ordinateurs pour fournir une arborescence logique.

Notre dossier (Recherche) va être le point d'entrée unique vers les ressources partagées sur les trois serveurs (ServA,ServB,ServC). Les utilisateurs accèdent à ces ressources sans avoir à se soucier de connaître le serveur sur lequel se trouve la ressource.

Un partage DFS utilise une structure arborescente qui contient une racine et des liens DFS. Pour créer un partage DFS, il faut en premier lieu créer une racine DFS. Chaque racine peut avoir de multiples liens DFS qui pointent chacun vers un dossier partagé sur le réseau. Les liens DFS de la racine représentent des dossiers partagés sur d'autres serveurs.

Les avantages de DFS

Le client DFS est intégré à Windows NT4 et Windows 2000 et permet d'aider à simplifier l'administration. Si un serveur n'est plus disponible, vous pouvez déplacer le lien DFS vers un autre dossier, les utilisateurs ne verront pas de différence puisque le nom de partage (racine DFS) restera inchangé malgré cette redirection. Il permet aussi de mettre en œuvre de l'équilibrage de charge et de la tolérance de panne puisqu'il est possible de créer des liens redondants à partir de serveurs multiples.

Restrictions de DFS

Les clients Windows 98 nécessitent l'installation d'un client DFS .

Microsoft nous fournit les valeurs suivantes :
- nombre maximum de connexion pour un chemin : 260
- nombre maximum de racine DFS par serveur : 1
- nombre maximum de racine DFS de domaine : illimité
- nombre maximum de volumes hébergés dans un domaine ou une entreprise : limité par les ressources système

Les types de racines DFS

Deux racines DFS peuvent être configurées sous Windows 2000 : autonome et de domaine (ou racine à tolérance de panne).

Racine DFS autonome

Les racines DFS autonomes sont stockées dans le registre et fournissent un seul niveau de lien DFS. Les racines DFS autour peuvent être localisées sur tous les systèmes de fichiers (FAT 16, FAT 32, NTFS). Elles n'offrent pas de processus de réplication ou de sauvegarde.

Racine DFS de domaine

Une racine DFS utilise Active Directory pour stocker la topologie de l'arborescence. Les changements dans un arbre DFS sont automatiquement synchronisés avec Active Directory.

Il est possible de créer des liens alternés avec les racines DFS de domaine afin de fournir une tolérance de panne à l'ensemble. Pour être fonctionnelles, les racines DFS à tolérance de panne doivent se situer sur des partitions NTFS.

Configurer DFS

Le gestionnaire DFS de Windows 2000 va nous permettre de configurer notre environnement.

Configurer une racine DFS Autonome

Remarquez bien que cette configuration ne fait aucune tolérance de panne si l'ordinateur qui fournit cette topologie ne fonctionne plus ou si l'un des liens ne répond plus.

Pour créer une racine DFS autonome, utilisez le snap-in DFS pour lancer l'assistant 'Nouvelle racine DFS'

Au niveau de l'assistant, vous sélectionnez : racine DFS autonome.
Cliquez sur suivant pour spécifier l'endroit de stockage de cette racine autonome.

L'avant dernière étape dans la création de votre racine DFS est la spécification du dossier partagé. Vous avez deux possibilités : utiliser un partage existant ou créer, avec l'assistant, un nouveau partage.

A noter qu'il s'agit d'un simple partage Windows. Remarquez aussi la syntaxe du chemin d'accès au partage, n'ajoutez pas de caractère \ en fin de texte.

La dernière étape est la définition du nom de la racine DFS. C'est ce nom qui sera visible comme point d'entrée par les clients dans le voisinage réseau.

Configurer une racine DFS de Domaine

Les informations de topologie sont écrites dans Active Directory. Cette stratégie DFS permet d'avoir des liens DFS qui pointent vers des dossiers identiques mais sur des serveurs différents.

Pour créer une racine DFS à tolérance de panne, lancez le même assistant que précédemment. La différence est que maintenant l'on ne vous demande pas la machine sur laquelle la racine DFS va être hébergée mais directement le domaine.
Cette racine DFS sera stockée dans Active Directory.

Au niveau de notre Administrateur, nous pouvons visualiser la racine que nous venons de créer. Le point d'entrée se nomme Recherche et pointe vers une ressource Mspclnt située sur la machine LORD2000. La redirection se fera de façon transparente pour l'utilisateur.


Configurer de nouveaux liens DFS

Après avoir créé une racine DFS, vous pouvez créer des liens ou nœuds enfants. Pour cela, à l'aide du snap-in DFS, sélectionnez votre racine DFS pour laquelle vous souhaitez attacher un lien. Dans le menu Action, cliquez sur Nouveau lien DFS ou utilisez le menu contextuel.

Vous pouvez alors spécifier 3 éléments importants : le nom du lien, qui apparaîtra en sous-dossier à partir de la racine DFS (qui sera le dossier parent), l'adresse de la ressource distante (chemin UNC vers un dossier) ainsi qu'une durée de cache de la redirection côté client.
Ce cache concerne uniquement la "résolution" de Articles en \\Lord2000\mspclnt. Une valeur de 600 secondes est généralement considérée comme optimale.

Création de réplica

Un réplica est disponible avec un racine de domaine. Cela consiste à avoir deux ressources accessibles à partir du même dossier côté client et qui pointent vers deux localisations différentes.
L'on utilise des réplicas pour assurer une fonction de distribution de charge (load balancing assuré par le client et le gestionnaire DFS) ainsi qu'une fonction de tolérance de panne.
Le principe de création est le suivant : vous créez une racine dfs ou une liaison dfs et ensuite vous créez un réplica.
Dans notre exemple, nous allons créer un réplica pour notre racine DFS.



Nous spécifions ensuite le serveur alternatif où nous devons envoyer l'utilisateur.
Cet écran nous permet aussi de choisir le type de réplication à mettre en oeuvre : manuelle ou automatique.

Après la mise en place du réplica, vous pouvez modifier les propriétés de réplications, en particulier sélectionner le dossier qui sera parent ou activer et désactiver des réplicas.

La réplication automatique se base sur le service FRS (File Replication Service), vous devez donc vous assurer que ce service a bien démarré.

Vérification de l'état de nos liaisons

Vous pouvez cliquer sur le bouton de vérification d'état des liaisons de l'administrateur DFS pour vérifier que les partages distants sont bien accessibles.
Dans le cas où tout est correct, une petite icône verte apparaît à gauche des racines DFS et des liaisons.